Jeanne est partenaire de la 26 è édition du festival Cineffable, qui se tiendra du 30 octobre au 2 novembre à l’Espace Reuilly. Le festival international du film lesbien et féministe de Paris, Quand les lesbiennes se font du cinéma, propose depuis 26 ans un ensemble d’activités culturelles à un public exclusivement féminin. Peggy, de l’organisation nous en dit plus dans le numéro d’octobre de Jeanne Magazine. Extraits

Quelle est la ligne éditoriale de cette prochaine édition ? Cette année, nous avons encore réussi à élaborer un programme qui met l’accent sur la diversité des pays d’origines des films et des thèmes abordés. Notre équipe organisatrice a particulièrement à cœur cette diversité qui permet de découvrir et d’aborder des sujets inédits et variés.

Quelle tendance se dégage cette année dans la sélection des films ? Une large sélection de documentaires est présente dans la programmation de ce 26è festival de Cineffable. En outre, plusieurs séances portent sur l’idée des pionnières dans le cinéma, la musique, la littérature et le sport, les femmes actrices du changement. On peut également noter que, s’agissant des longues fictions, l’Amérique du nord ne détient plus le monopole des films. En effet, cette année nous proposons des longues fictions russe et philippine.

En plus des films projetés, qu’allez-vous proposer d’autre cette année ? Le concert : « Eau’rageuses » s’est formé en 2013, suite à la rencontre de quatre musiciennes. Les prémisses du projet ont été posées dès 2012 par Catarina et Lori, à l’occasion de la première édition du festival Elles Résistent. L’une est chanteuse et comédienne, l’autre guitariste, bassiste et choriste. Peu après, Ariadine, batteuse rejoint le duo puis c’est au tour d’Eli, bassiste et slameuse. C’est le début d’Eau’rageuses, dont le nom signe le versant résolument engagé du groupe, tout autant que sa célébration de la force des femmes, de leurs énergies et de leurs créations. C’est à travers la rencontre de quatre univers musicaux et artistiques différents que naît l’originalité de cette formation. Eau’rageuses propose une musique féministe révoltée, poétique et parfois théâtrale, au croisement de plusieurs styles : bossa nova, jazz, blues et slam. L’exposition du 26è festival international du film lesbien et féministe de Paris poursuit son interrogation autour de la représentation du corps des femmes. Le corps des femmes – expression d’une liberté créatrice – à travers les sculptures en pierre de Catherine Hure. Le corps des femmes – expression identitaire – à travers les dessins d’Outi Munter. Le corps des femmes – expression militante – à travers la série photographique de Laurence Prat. De nombreuses réalisatrices et actrices viendront présenter leur film. Des échanges avec des associations, des partenaires, des membres de l’équipe. De la bonne nourriture maison. Le rendu d’un travail d’écriture mené par Cy Jung l’année dernière, à partir de 100 mots donnés par les festivalières dans le cadre d’un hommage à Geneviève Pastre. Des surprises…

 

Cineffable

Cineffable

Festival Cineffable, du 30 octobre au 2 novembre à l’ Espace Reuilly, rue Henard, 75012 Paris.

Plus d’infos et programme de Cineffable sur la page facebook du festival.

Photo : Concussion, un film de Stassie Passon. Projeté dans le cadre du festival le vendredi 31 octobre à 19h30