Au Chili, les couples homosexuels ont accès à l’union civile depuis 2015, mais la loi ouvrant le mariage n’est toujours pas à l’ordre du jour et les personnes LGBT sont encore victimes de discriminations. Jeanne Magazine a posé quelques questions à l’association VisiBLES qui lutte pour une visibilité et une reconnaissance lesbienne et bisexuelle.  Extrait de l’interview publiée dans le numéro de mai de Jeanne Magazine.

Si l’on devait résumer vos motivations et la vision de VisiBLES ? Notre motivation première est d’être visibles par tous les moyens possibles pour qu’enfin la société évolue et que s’arrête la discrimination envers les femmes lesbiennes et bisexuelles. Quant à notre vision de la société, et bien nous l’imaginons sans discrimination où les femmes lesbiennes et bisexuelles seraient respectées et considérées pour ce qu’elles sont réellement. En somme une société où les différences entre les uns et les autres permettraient une valeur ajoutée plutôt qu’un rejet.

Pouvez-vous revenir sur votre dernière campagne Salir Del Closet et la vidéo que vous avez récemment publiée sur YouTube ? Cette vidéo fait partie de la campagne « Contigo Sumamos Mas » lancée en mars dernier, qui implique la mise en place d’autres actions durant l’année et soutenue par la Fundacion Alquimia dans le cadre de son programme « Diverse Genres and Sexualities ». Bien que le Chili ai fait des progrès pour la reconnaissance des droits et mis en place des politiques d’inclusion envers les minorités sexuelles, nous nous trouvons encore dans un scénario où l’inégalité, la discrimination et la violation des droits humains et civiques des personnes LGBT sont toujours des problèmes récurrents. Et pour revenir aux lesbiennes et bisexuelles, le problème est multiplié car nous souffrons d’une double discrimination : tout d’abord par le simple fait d’être une femme et ensuite pour la simple raison que nous nous identifions comme lesbienne ou bisexuelle.

Peut-on être ouvertement lesbienne au Chili en 2017 ? Il n’existe aucune politique publique d’inclusion qui permettrait de pouvoir faire son coming out sans avoir justement ces peurs dont je vous parlais précédemment. Il faut définitivement que cela change urgemment ! Il y a par ailleurs un manque d’informations et de formations en la matière auprès des équipes médicales, les fonctionnaires du services publics ne sont pas non plus formés pour répondre à quelques problèmes que ce soit, il faudrait ainsi améliorer la loi anti-discrimination et légiférer sur la filiation pour les enfants de couples de femmes lesbiennes.

En Amérique du Sud, l’Argentine, le Brésil, la Colombie et l’Uruguay ont ouvert le mariage aux couples homosexuels. Michelle Bachelet a récemment annoncé au siège de l’ONU qu’elle travaillerait de pair avec les parlementaires pour proposer une loi permettant l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, où en est-on actuellement ?  Le Chili est l’un des pays de l’Amérique du Sud qui offre le moins de protection en matière de droits civiques et nous pensons que jusqu’à aujourd’hui les politiciens qui nous gouvernent n’ont jamais su faire la distinction entre leurs propres croyances personnelles et religieuses de leur devoir de représentation du peuple chilien ! Nous espérons que l’ouverture du mariage aux couples homosexuels se concrétisera, même si cela nous semble assez difficile à réaliser, car il existe des thèmes sur lesquels une pression présidentielle est bien plus présente comme par exemple, l’éducation et en matière de droits humains, l’avortement. Il faut aussi savoir que le 19 novembre 2017 nous élirons le prochain président chilien alors le mariage entre personnes de même sexe peut devenir un sujet servant le parti politique conservateur à l’encontre du parti politique actuellement au pouvoir, ce qui pourrait décourager notre présidente à s’engager vers l’aboutissement de cette loi…

visibleschile.cl

Retrouvez l’interview de l’association VisiBLES en intégralité dans le numéro de mai de Jeanne Magazine. N’oubliez pas qu’en soutenant Jeanne, vous permettez à votre magazine 100% lesbien de continuer à vous proposer 90 pages de contenu exclusif chaque mois !