Au sommaire de ce numéro 97 de Jeanne Magazine.

Roman
Elodie GarnierJe m’attendais à tout sauf à nous, rencontre avec Élodie Garnier
Élodie Garnier est un phénomène dans le milieu lesbien de l’édition. Avec la parution de son premier roman en 2020, Juste une fois pour essayer, elle a su créer un réel enthousiasme autour de son projet littéraire. Deux ans et quelques 20800 followers sur Instagram plus tard, l’autrice-influenceuse offre à ses lectrices une suite à l’histoire d’Élodie avec Je m’attendais à tout sauf à nous. Un nouveau roman criant de réalisme et de rebondissements né d’une question : « Quand on a connu le grand Amour, peut-on le vivre une deuxième fois ? » Rencontre.

Un risque à prendre, rencontre avec Marie Parson
Coup de foudre dans les couloirs d’un hôpital entre Angelica et Eve. Ça n’est pas le pitch de la saison 36 de Grey’s Anatomy, mais bien le point de départ du nouveau roman de Marie Parson. Et le parallèle entre soap américain et roman lesbien s’arrête là. Car avec cette nouvelle histoire, l’autrice aborde des thèmes qui nous touchent toutes au quotidien : coming out, stéréotypes, doutes et faiblesses… Rencontre.

Poésie – À propos de La septième lèvre, rencontre avec Miel Pagès
Il n’est pas aisé de parler de poésie, car elle échappe. À chaque mot posé pour l’épingler, elle se carapate, s’éclipse pour s’envoler ailleurs, virevolter de-ci de-là, résolument libre. En ouvrant le premier recueil de Miel Pagès, qui paraît ce mois de mai aux éditions Blast, je me suis trouvée immergée dans un monde ambivalent, à la fois rugueux, tendre et joueur. Et j’ai rencontré une voix singulière qui déjoue les assignations, plonge au plus profond de la chair pour explorer les corps, leur irradiation. Il faisait déjà doux quand j’ai rencontré Miel Pagès et le jasmin embaumait. Dans son salon illuminé, elle m’a offert un grand thé avant de s’installer, silencieuse, à côté de sa bibliothèque resserrée, véritable autel protecteur. Sur ses étagères de la poésie québécoise, les réécritures chéries de Médée, les revues dans lesquelles elle publie et les livres de ses ami·es. Miel Pagès est poétesse, comédienne et vidéaste. Avec elle, on a parlé de peau, de culture pop et de sexualité queer. Propos recueillis par Adèle Cassigneul

Documentaire
Loving Highsmith, dans l’intimité d’une romancière tourmentée
Basé sur les écrits personnels de Patricia Highsmith et sur les témoignages de sa famille et de ses amantes, le documentaire d’Eva Vitija, Loving Highsmith, jette un nouvel éclairage sur la vie et l’œuvre de la célèbre autrice de Carol.

Nelly & NadineNelly & Nadine, quand l’amour triomphe malgré tout
Présenté en février dernier lors de la 72e édition de la Berlinale, Nelly & Nadine y a reçu le Teddy Jury Award. Réalisé par Magnus Gertten, ce documentaire retrace l’histoire d’amour entre Nelly Vos et Nadine Hwang, deux rescapées du camp de concentration de Ravensbrück, lieu où elles se sont connues pour la première fois. Au-delà de cette rencontre au milieu de l’horreur, le film raconte comment elles ont passé le reste de leur vie ensemble, tout en cachant à leurs proches la véritable nature de leur histoire. Un documentaire aussi rare que puissant qui devrait sortir dans les salles françaises d’ici la fin de l’année. Par Fanny Hubert

Mémoire – Réseau solidaire de nos mémoires collectives, rencontre avec Big Tata
Il existe plusieurs centres d’archives LGBTQIA+ en France, mais avec le projet Big Tata, l’association lyonnaise Mémoires minoritaires a eu l’idée de constituer un réseau pour que toutes les associations et collectifs dédiés aux mémoires LGBTQIA+ et féministes puissent « mettre en commun leurs documents et partager leurs savoirs et techniques ». Et comme à plusieurs, on est toujours plus fort, de belles initiatives sont en train de naître de ce rassemblement : la création d’une newsletter sur les mémoires LGBTQIA+ ou encore la mise en place d’un système de centralisation des thèses et mémoires LGBTQIA+. Rencontre avec le collectif.

Photographie – Le nu féminin évocateur de liberté et de désir, rencontre avec Renée Jacobs
Exposée actuellement à Barcelone aux côtés d’Helmut Newton, Renée Jacobs est une amoureuse des femmes et de la photographie. Née à Philadelphie, exerçant pendant un temps le métier de photojournaliste puis d’avocate, c’est grâce à l’amour d’une femme que Renée s’éprend de la photographie érotique de nus féminins. Ses photographies sont une véritable ode à la passion, à la liberté et au désir. Que ce désir soit inconscient, pleinement assumé ou tout juste naissant, les femmes qui passent derrière l’objectif de Renée Jacobs ne vous laisseront pas de marbre. Aujourd’hui installée dans nos contrées du Sud-ouest avec sa femme, Renée Jacobs nous invite à partir à la rencontre de notre rapport au corps… Et au désir. Rencontre.

Sport – Symbiose des corps et acrobaties en duo, découvrez l’Acroyoga
C’est au détour d’un scroll sur mon feed Instagram que j’ai découvert le compte de Mariana et Ciça. Les deux femmes, en couple, sont Brésiliennes et pratiquent une discipline que je ne connaissais pas : l’Acroyoga. Entre acrobaties et postures de yoga, ce sport se pratique à deux. Un moyen d’apprendre à connaître sa partenaire, de se faire confiance également – quand on est dans les airs, il vaut mieux n’avoir aucun doute en la personne qui nous soutient – et de s’amuser ensemble. L’Acroyoga est une option originale à envisager pour découvrir sa partenaire autrement et se (re)mettre en forme avec le sourire. Alors, vous imaginez bien que j’ai voulu en savoir plus en posant quelques questions au couple brésilien adepte de la discipline ! Rencontre. Propos recueillis par Murielle Hélias

Et toujours au sommaire :
Agenda – Portrait de Brenda Howard organisatrice de la première Marche des fiertés, surnommée la « Mère de la Fierté » et les dates des marches des Fiertés en juin.
Bien-être – La sauge officinale, une aromatique aux multiples vertus
Cuisine – 3 recettes à base de sauge
Les initiatiques du Ghetto Gay : épisode 40 – I’m Not Gay, la téléréalité russe garantie avec de vrais morceaux d’homophobie à l’intérieur
Tribune – Ma fierté lesbienne par Clo
Chronique – Faire son coming out au travail, bonne ou mauvaise idée ?

Jeanne Magazine #97 – mai 2022

Soutenir les initiatives lesbiennes, c’est soutenir notre visibilité, notre existence. En rejoignant Jeanne, vous appartenez à une communauté qui fait bouger les lignes.