Avec une douzaine de romans à son actif, Lena Clarke est une autrice qui excelle dans l’art de la romance lesbienne. Elle nous le prouve une fois encore avec la sortie de son nouvel opus, Séduis-moi, qui nous immerge dans le monde de l’édition avec le duo Mia et Sloane. Le compte à rebours est lancé pour Mia qui doit convaincre Sloane de terminer son roman. Bien sûr tout ne va pas se passer comme prévu, surtout quand l’amour va s’en mêler… Rencontre.

Lena, vous nous revenez aujourd’hui avec une romance appelée Séduis-moi. Pouvez-vous nous présenter l’histoire ? Séduis-moi est l’histoire de Mia, une assistante d’édition de 26 ans qui se voit confier une mission par sa supérieure. Chargée d’aider une autrice très populaire à finir le tome six de sa série phare, elle se heurtera à la mauvaise volonté de cette dernière et aura des difficultés à tenir les délais. Les rendez-vous manqués et l’attitude désinvolte de Sloane mettront à mal sa patience ainsi que son sens de l’organisation, néanmoins la jeune femme s’accrochera et découvrira que sous ses airs de rebelle, Sloane cache une personnalité bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Cela n’est pas sans rappeler l’univers de l’un de vos précédents succès, Escorte-moi. Était-ce voulu de votre part ? Je souhaitais en effet pouvoir relier les romans entre eux. J’aime beaucoup faire des références à mes anciens personnages et avec Séduis-moi, j’ai pu réunir nombre d’entre eux dans le même récit. Mia et Sloane se chamaillent tout autant que June et Sasha, les héroïnes de Escorte-moi, toutefois la dynamique entre elles est un peu différente. Mia n’a aucun désir d’être séduite, bien au contraire, quant à Sloane, elle se contente d’agir au jour le jour, sans réellement se poser de questions.

Pourquoi avez-vous souhaité que ce roman prenne place dans le milieu de l’édition ? Vous êtes-vous sentie inspirée par votre propre expérience d’autrice ? Le milieu de l’édition m’a toujours intéressée et surtout il me permettait de réunir plusieurs de mes anciennes héroïnes au même endroit. Je me suis beaucoup amusée à imaginer la détresse et la colère de Mia, face à cette autrice impertinente et tire-au-flanc. Sans doute parce que moi-même, je n’aurais jamais osé me comporter de la sorte. Mon expérience d’autrice est en cela très différente. Jamais je n’ai obligé mes éditrices à me harceler de mail ou encore à me courir après pendant des semaines entières [rires].

Parlez-nous un peu de vos héroïnes. Est-ce que ça a été le coup de foudre au premier regard ? Pas du tout ! Au début de l’histoire, Mia a Sloane en horreur. Elle représente tout ce qu’elle déteste chez une personne et, surtout, elle l’empêche de mener à bien son travail. À plusieurs reprises, elle réfléchira même à l’idée d’abandonner afin de ne plus avoir à croiser cette femme, mais renoncera car elle ne souhaite pas décevoir sa supérieure.Quant à Sloane, elle n’aime pas qu’on lui dicte sa conduite et n’a aucune intention de s’attacher à qui que ce soit. Par conséquent, il leur faudra du temps avant de s’apprivoiser et de commencer à s’apprécier.

Mia et Sloane semblent vraiment opposées : Mia est très disciplinée et parfois rigide là où Sloane n’obéit pas aux règles et semble avancer comme un électron libre. Qu’est-ce qui les attire autant l’une chez l’autre ? Si au départ ces différences les séparent, elles finissent par devenir des vecteurs de rapprochement. Sloane aime beaucoup taquiner Mia sur son côté discipliné et se donne pour mission de la sortir de sa zone de confort. Quant à Mia, elle aide Sloane à retrouver un peu de sérieux et à reprendre sa vie en main. Au-delà de ça, elles ont chacune des qualités cachées et leurs tempéraments respectifs leur permettent de ne jamais s’ennuyer ensemble.

Elles ont également beaucoup de points communs : elles sont déterminées, pour ne pas dire têtues, non ? [rires] Il est vrai que chacune d’entre elles a tendance à rester campée sur ses positions. Elles savent ce qu’elles veulent, ou pensent le savoir, et adorent avoir le dernier mot. Elles détestent également se livrer ou encore montrer leurs failles, ce qui les pousse à redoubler d’ingéniosité pour conduire les discussions où elles le souhaitent. Qu’elles aient réussi à se rapprocher en dépit de ces éléments est presque un miracle. Évidemment, l’attitude très provocante de Sloane a beaucoup aidé. Rester de marbre face à cette femme était quasiment mission impossible et Mia n’a pas tardé à s’en rendre compte.

Dans votre processus d’écriture, quel est le moment que vous préférez ? Le tout début, quand je réfléchis à l’histoire et aux personnages. Certaines scènes me viennent en tête et me donnent envie de construire le récit autour d’elles. Il arrive souvent que l’histoire dévie beaucoup de sa ligne directrice, mais en général je parviens toujours à caser ces fameuses scènes quelque part. Imaginer mes héroïnes, leurs caractères, leurs mimiques, leurs façons de réagir me permet de m’attacher à elles et me donne envie de me lancer dans l’écriture.

Qu’est-ce qui rend Séduis-moi unique selon vous ? C’est une très bonne question. Ai-je le droit de juste mentionner le personnage de Sloane ? [rires]. Son côté mystérieux et l’envie de découvrir ce qu’elle cache sont à mon sens les points forts du roman.

Un dernier mot pour nos lectrices ? Merci d’avance si vous décidez d’accorder une chance à Mia et Sloane ! J’espère que leurs aventures vous plairont.

Séduis-moi de Lena Clarke (Reines de Coeur)

Soutenir les initiatives lesbiennes, c’est soutenir notre visibilité, notre existence. En rejoignant Jeanne, vous appartenez à une communauté qui fait bouger les lignes.