Quelle est la recette pour garder la flamme après 10, 15, ou 25 ans de vie commune ? Le dialogue, la complicité, le sexe ? Pour Jeanne Magazine, sept couples lesbiens témoignent de leur expérience et livrent leurs secrets de vie à deux. Il y a tout d’abord Nathalie et Marie, 13 ans de vie commune, qui se sont rencontrées alors que Marie était en instance de divorce avec deux enfants en bas âge, et qui depuis se sont mariées. Anne et Aurélie, pour qui 14 ans de vie commune méritent que l’on se retourne sur le chemin parcouru pour envisager les années d’amour qui les attendent. Léa et Anne, en couple depuis bientôt 12 ans, qui prévoient d’avoir un enfant. Claudine et Muriel, qui se sont rencontrées il y a 26 ans sur leur lieu de travail et qui sont aujourd’hui grands-mères de quatre petits enfants. Vous ferez également connaissance avec Valérie et Nadège, qui sont aujourd’hui en couple depuis 18 ans, Marie et Christelle, qui vont bientôt fêter leurs 11 ans de vie commune après n’avoir eu que des relations hétéros. Et enfin, Marlène et Solène, que vous allez découvrir dans l’extrait ci-dessous, qui reviennent sur leur rencontre au collège en 2000 et qui attendent des jumeaux pour mars 2017… Tous ces couples délivrent leurs secrets d’une vie à deux qui dure.

Extrait du témoignage de Marlène et de Solène publié dans le numéro de novembre de Jeanne Magazine

Après s’être rencontrées au collège en 2000 en classe de 6è, Marlène et Solène se sont embrassées pour la première fois après leur bac en juillet 2007 avant de se mettre officiellement en couple en février 2008. Depuis elles se sont pacsées, puis mariées, avant de partir le 25 juin dernier en Espagne pour fonder une famille. Aujourd’hui, à 27 ans, elles attendent des jumeaux pour mars 2017 et partagent leur histoire avec les lectrices de Jeanne Magazine.

« Grâce à notre amitié très forte, notre relation est passionnée et fusionnelle, autant aujourd’hui qu’hier »

19 octobre 2016. Nous sommes en train d’écrire un témoignage sur notre histoire. Nous, c’est Marlène et Solène, et notre histoire a commencé en l’an 2000. Alors âgées toutes deux de onze ans, nous faisions au mois de septembre notre rentrée au collège, et c’est par le biais d’amis communs que nous nous sommes rencontrées. Dès le premier regard nous nous sommes détestées, à se chamailler sans cesse… jusqu’à ce qu’un matin j’écrive une lettre à Solène, pour l’inviter à apaiser nos relations et à ce que l’on aille l’une vers l’autre pour nos amies ­(Solène assise à coté de moi me dit qu’elle l’a encore cette lettre, mais qu’elle est au fin fond de notre cave). Une amitié sincère a débuté alors. Tout au long de nos années collège et nos années lycée, Solène était pour moi ma confidente et ma meilleure amie. (…)

Le 10 juillet 2007, quelques jours avant les résultats de notre BAC, nous avons échangé notre premier baiser. Il faudra attendre 8 mois pour qu’une page se tourne réellement. J’avais déjà eu des histoires autant avec des hommes qu’avec des femmes, ce n’était pas le cas de Solène, qui de plus était en couple avec son petit ami de l’époque. Je n’ai pas insisté pour brusquer les choses, j’aimais Solène et je ne voulais pas la voir fuir, et puis je dois avouer que j’appréciais cette délicate langueur. En février 2008, lors d’une conversation téléphonique, nous avons échangé autour du couple et de ce que l’on attendait (de façon générale) d’une personne avec qui l’on s’engage. Naturellement nous avions les mêmes attentes, et il nous a paru évident que notre relation était celle d’un couple. Solène s’est séparée de son ami et notre relation a débuté officiellement. Ma famille a tout de suite accepté Solène (ils n’étaient pas à une extravagance près), ce qui ne fut pas le cas dans sa famille. Elle a été très vite amenée à choisir entre eux et moi. C’est ainsi que nous habitons ensemble depuis le début de notre histoire de couple. Ces relations on été difficiles durant de longues années.

Sans doute grâce à notre amitié très forte, notre relation est passionnée et fusionnelle, autant aujourd’hui qu’hier. Il ne passe pas une journée sans un baiser, un mot doux, un regard tendre, un fou rire, un câlin et des « je t’aime ». Notre complicité est notre force au quotidien. On se dispute parfois, on essaie de convaincre l’autre envers et contre tout (ça, c’est notre coté passionnel), mais on ne sait pas rester fâchées, alors on se sent chacune incomprise quand on prend l’autre dans les bras. (…)

En 2013, la loi sur le Mariage pour tous a été adoptée, nous étions déjà pacsées depuis 2010, mais c’était plutôt administratif. Nous savions déjà bien avant que nous voulions nous marier. Nous avons attendu l’été 2014 pour nous décider, puis après une année de préparatifs nous nous sommes mariées le 27 juin 2015. Malgré un budget plus que serré, nous avons réussi à réunir toutes les personnes que l’on aime (environ 150) autour de nous et ce sont eux  qui comme cadeau de mariage nous ont offert ce voyage en Espagne. Cette lune de miel ne fut pas très classique, puisque c’est un parcours de PMA. (…)

Nous habitons depuis le début à Aix-en-Provence, mais nous sommes dans notre 6è appartement. Chacun a eu son lot d’histoires et une bonne raison de le quitter. Notre logement actuel est un trois pièces de 55m² au 3è étage dans un petit immeuble situé dans la campagne aixoise.  Nous nous y sentons bien, il est lumineux et agréable à vivre.  C’est ici que dans quelques mois, nous accueillerons  nos enfants. Solène est enceinte de 18 semaines et 4 jours (3 mois et demi en version simplifiée), autrement dit la naissance est prévue dans 158 jours. (…)

Aujourd’hui nous pensons que si notre couple dure, c’est parce qu’on s’aime l’une l’autre, tout en formant une équipe. Cet article par exemple, est écrit côte à côte, chacune de nous propose, corrige les mots et formulations  utilisées. Chaque couple est unique, et la relation entre les deux partenaires doit être équilibrée à la manière d’un mobile. Le temps et les événements agitent le mobile, et c’est au couple de le rééquilibrer en permanence pour le stabiliser. Il est difficile de résumer seize années de relation, dont dix de vie commune en quelques lignes, car Solène et moi,  nous nous sommes construites ensemble, et aujourd’hui autant qu’hier nous avons la même envie de faire plaisir à l’autre et de la surprendre. Chez nous, les jours se suivent et ne se ressemblent pas !

Retrouvez tous les témoignages en intégralité dans le numéro de novembre de Jeanne Magazine : N’oubliez pas qu’en soutenant Jeanne, vous permettez à votre magazine 100% lesbien de continuer à vous proposer 90 pages de contenu exclusif chaque mois !