Adapté du roman de Sarah Waters, Fingersmith (Du bout des doigts) publié en 2002, Mademoiselle de Park Chan-wook est diffusé ce soir sur Arte.

Située à Londres en 1862, Fingersmith qui raconte l’histoire d’une orpheline qui va être offerte en tant que dame de compagnie à la jeune et riche Maud Lilly, avait déjà fait l’objet d’une adaptation à la télévision sur la BBC en 2005. Avec Mademoiselle, Park Chan-wook (Old Boy) transpose l’œuvre de la romancière britannique, au 20è siècle en Corée. Le film a été présenté en compétition à Cannes en 2016.

Le pitch : Corée. Années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko.

Avec ses trois romans victoriens, Caresser le velours, Du bout des doigts et Affinités, tous best-sellers et tous récompensés, Sarah Waters est devenue la reine des romans lesbiens. En 2006, elle change d’époque avec Ronde de Nuit et nous entraîne à Londres dans les années quarante. Quatre ans plus tard elle nous conte le quotidien d’une famille désargentée de la gentry britannique, après la fin de la seconde guerre mondiale, dans son roman à thème fantastique L’indésirable, adapté au cinéma en 2018 par Lenny Abrahamson. En 2014, Sarah Waters renoue avec le roman lesbien The Paying Guests (Derrière la porte), dont l’action de déroule dans les années 20, et avait d’ailleurs accordé une interview à Jeanne Magazine.